La Hutoise

Sur l’air du chant “Le plaisir des dieux”

Dign’ héritiers, d’un comté viticole ;
Notr’ Briolet, et la Cuvée de Huy
Toujours assum’, nos envies de picoles
Et nous enivr’, jusqu’au bout de la nuit.
Prend une bonne bière EN MAIN pour qu’on afonne,
Car un Hutois n’est jamais rassasié.
Prend une bonne bière juste pour la déconne
Car un Hutois n’cess jamais d’guindailler(bis)

Colin Maillart, nous a légué sa rage
Pour éloigner les jaloux étrangers ;
Et Buffalo, sa vitesse ravage.
Nos quatr’ Merveill’ sont en sécurité.
Prend une bonne bière EN MAIN pour qu’on afonne,
Car un Hutois n’est jamais rassasié
Prend une bonne bière juste pour la déconne
Car un Hutois n’cess jamais d’guindailler(bis)

À la Saint-Nic, les rhétos nous acclament.
Pendant l’quinz’ août, le pêket coule à flot ;
Et la Hutoiz, escorte Notre Dame.
Nous somm’ partout, bien avant les Agros.
Prend une bonne bière EN MAIN pour qu’on afonne,
Car un Hutois n’est jamais rassasié
Prend une bonne bière juste pour la déconne
Car un Hutois n’cess jamais d’guindailler(bis)

Grands étalons, nous ne craignons pas celles
Qui dans la nuit, soulèvent leur jupon ;
Irrésistibles, nous bourrons ces femelles ;
Jusqu’au matin, sans cess’ elles jouiront.
Prend une bonne bière EN MAIN pour qu’on afonne,
Car un Hutois n’est jamais rassasié
Prend une bonne bière juste pour la déconne
Car un Hutois n’cess jamais d’guindailler(bis)